.
    Déroulement de l’examen

Il comporte deux temps successifs

          1  le premier temps consiste en une prise de sang classique.

30 ml sont prélevés sur une veine du pli du coude. Le sang est ensuite centrifugé. On ne conserve que le sérum (3 ml environ) qui contient les plaquettes d’où le nom de concentré plaquettaire (PRP).

          2  le deuxième temps consiste en une injection écho-guidée.

Après désinfection soignée, le concentré plaquettaire est injecté de façon stérile, sous contrôle échographique au niveau de la région pathologique.

 

 .
    Bénéfices de l’infiltration

Le PRP signifie Plasma Riche en Plaquettes

 

L’injection de concentré plaquettaire autologue (ou facteur de croissance) est un traitement alternatif naturel et innovant qui consiste à injecter au niveau du site lésionnel vos propres plaquettes qui ont été au préalable centrifugées pour augmenter leur concentration. L’intérêt de cette injection de plaquettes est de délivrer au niveau du site lésionnel  une grande quantité de facteurs de croissance contenus dans ces plaquettes. L’utilisation du sang du patient permet d’exclure tout risque de contamination et d’allergie.

 

.
    Les suites de l’infiltration

Les douleurs locales qui peuvent survenir dans les jours qui suivent le geste peuvent être traitées par les antidouleurs type paracétamol. Les anti-inflammatoires sont contre indiqués du fait de leur effet néfaste sur le concentré plaquettaire.

Le muscle ou le tendon traité restent fragiles les 21 premiers jours durant lesquels la cicatrisation s’amorce. La cicatrisation se poursuit durant plusieurs semaines souvent accompagnée par de la kinésithérapie.  La kinésithérapie peut être débutée au  7ème jours.

Un contrôle échographique est réalisé à 4 semaines. En fonction des résultats une deuxième injection peut être nécessaire.

Un contrôle IRM est réalisé à 6 mois.

Un contrôle clinique sera réalisé à 6 mois