• Elle permet, par l’injection d’un produit iodé, l’opacification et l’étude des structures rénales et des voies urinaires (des reins au méat urétral) non visibles sur les radiographies standards.
  • Elle recherche des signes d’obstacle en rapport avec des calculs ou d’autres lésions.
  • Cet examen est nécessaire à votre Médecin, pour établir un diagnostic précis et un traitement adapté à vos symptômes.
Quelle préparation ?
  • Amenez votre carte vitale, l’ordonnance de votre Médecin ainsi que vos examens radiographiques et d’imagerie médicale antérieurs.
  • Cette technique utilisant des rayons X, vous devez impérativement signaler lors de la prise de rendez-vous, une grossesse en cours ou un retard de règles.
  • Vous devez être à jeun de solides et liquides, et ne pas fumer durant les 4 heures avant l’examen.
  • La vessie doit être vide avant l’examen.
  • Vous pouvez prendre vos médicaments habituels en l’absence d’indication contraire.
  • En cas de terrain allergique, une préparation vous est prescrite par comprimés, la veille et le jour de l’examen.
  • Il est important de nous communiquer la liste écrite de tous les médicaments pris habituellement, ainsi que vos examens d’imagerie antérieurs et votre dossier médical, vos antécédents en particulier cardiaques, pulmonaires, rénaux, l’existence d’un diabète, vos bilans sanguins récents, en particulier les dosages de la créatininémie et de la clairance de la créatinine.
  • Amenez le ou les produits prescrits.
Déroulement de l’examen
  • Vous êtes accueilli(e) par un manipulateur en Radiologie qui vous guide dans la salle d’examen, après un passage au vestiaire pour vous déshabiller de façon adaptée à la réalisation de la radiographie.
  • Vous êtes placé(e) en position allongée au contact de la table d’examen, à distance du tube à rayons X.
  • On met en place un petit cathéter (tube souple) dans une veine, souvent au pli du coude, pour injecter le produit iodé. Puis on prend plusieurs clichés radiographiques.
  • La durée de cette première partie d’examen est d’environ 30 minutes.
  • L’examen comporte souvent une deuxième partie, 1 à 2 heures après les premiers clichés, le temps que la vessie se remplisse et qu’il vous soit possible d’uriner pendant la prise de clichés pour étudier l’urètre. Vous pourrez dans l’intervalle vous restaurer et boire.
  • Une immobilité pendant la prise des clichés est nécessaire à la qualité de l’examen.
  • Les images sont analysées en détail par le Médecin Radiologue sur des consoles de haute résolution spécialisées afin d’obtenir un diagnostic précis.
  • Un compte-rendu diagnostique est adressé à votre Médecin prescripteur dans les meilleurs délais.
quels sont les risques ?
  • Vous ne ressentirez aucune douleur dans l’immense majorité des cas. Cependant, il n’est pas rare de ressentir une sensation de chaleur au moment de l’injection, ou encore un goût bizarre dans la bouche.
  • Il n’existe pas de risque des rayons X du fait des doses infimes utilisées.
  • La piqûre peut provoquer la formation d’un petit hématome sans gravité, qui se résorbera spontanément en quelques jours.
  • Lors de l’injection, sous l’effet de la pression, il peut se produire une fuite du produit sous la peau, au niveau de la veine. Cette complication est rare et pourrait nécessiter exceptionnellement un traitement local.
  • L’injection de produit iodé peut entraîner une réaction d’intolérance (nausées, vomissements, éruption). Elles sont généralement transitoires et sans gravité.
  • Elles peuvent être plus sévères, se traduire par des troubles cardio-respiratoires et nécessiter un traitement. Les complications réellement graves sont rarissimes.
  • Des accidents rénaux, également liés au produit iodé, sont également possibles, notamment chez certains sujets atteints de maladies fragilisant le rein (insuffisance rénale chronique, diabète avec insuffisance rénale).